On ne présente plus Georges SIMENON, romancier à succès incroyablement prolifique. 193 romans, 158 nouvelles sous son nom et des centaines d’autres sous un pseudonyme… 550 millions d’exemplaires toutes éditions confondues en France et à l’étranger, traductions en 47 langues…le 3e auteur le plus publié après Jules Verne et Alexandre Dumas …

Mais Georges Simenon a vécu à La Rochelle de 1932 à 1940.

34 de ses romans auront La Rochelle pour toile de fond. Pendant cette période, il collabore notamment au magazine “Voilà” l’hebdomadaire du reportage. Il vit dans un manoir du 17e siècle à Marsilly, tout près de la Rochelle où il se rend souvent à cheval et où il a coutume de l’attacher sur l’anneau d’un pilier près du café historique de” la Paix “, où il écoute et observe les gens qui le fréquentent qui vont l’inspirer pour de nouveaux romans. Ce café est proche de l’ancienne prison de La Rochelle où arrivent et repartent les bagnards pour l’île de Ré. Georges Simenon, comme d’autres journalistes et écrivains (Géo London ou Francis Carco) assistera et décrira cet émouvant et curieux passage de ces forçats enchaînés, foulant les pavés rochelais avec leurs sabots de bois.