Fernand Labori

50,00

Catégorie :

Description

Description

Fernand LABORI

né à Reims le 18 avril 1860 et mort à Paris le 14 mars 1917, est un avocat et homme politique français. Fils d’un inspecteur des chemins de fer de l’Est, il fut conseiller général, député de Seine-et-Marne en 1906-19101.
Avocat au barreau de Paris à partir du 11 novembre 1884, il fut élu deuxième secrétaire de la Conférence du stage (1887-1888), membre du Conseil de l’Ordre (1905-1909 et 1910-1917), puis bâtonnier du barreau de Paris1 (1911-1913).

Il fut le défenseur :
• de l’anarchiste Auguste Vaillant ;
• de l’épouse de Dreyfus1 dans le procès Esterhazy, d’Émile Zola1 en 1898 ;
• du capitaine Dreyfus, devant le conseil de guerre, au procès de Rennes1 en 1899 où il fut victime d’une tentative d’assassinat1, en compagnie de Me Demange ;
• de Thérèse Humbert, en 19031 dans l’affaire de l’héritage Crawford ;
• de Henriette Caillaux, femme de Caillaux en 1914.

Juriste autant qu’orateur, Labori collabora activement à La Gazette du Palais, dont il fut le rédacteur en chef (1892-1895), puis fonda en 1897 et dirigea la Revue du Palais, qui devint plus tard la Grande Revue. Il repose au cimetière du Montparnasse.
• Annuaire de la guerre, Association amicale des anciens élèves du lycée de Reims, impr. Matot-Braine (Reims), 1920 [archive] disponible sur Gallica.
• Marguerite Labori, Labori, ses notes manuscrites, sa vie, Paris, V. Attinger, 1947, 412 p.
• Thierry Lévy et Jean-Pierre Royer, Labori, pour Zola, pour Dreyfus, contre la terre entière, un avocat, Paris, L. Audibert, 2006, 271 p. (ISBN 2-84749-083-3).
• Philippe Oriol, Histoire de l’affaire Dreyfus de 1894 à nos jours, Les Belles Lettres, 2014.
• Annuaire de l’Association amicale des secrétaires et anciens secrétaires de la Conférence des avocats du barreau de Paris, 2001.
• « Fernand Labori », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition] .

0

Your Cart